Création de site internet à Neuilly sur Seine et Paris - Prestashop

Comment répondre au RGPD avec son site ecommerce ?

ATTENTION
Le présent document n’a pas vocation à offrir de quelconques conseils juridiques mais simplement une information exhaustive relative aux dispositions du Règlement européen du 27 avril 2016. PrestaShop ne peut répondre aux questions spécifiques de ses utilisateurs relatives à la mise en oeuvre des dispositions dudit règlement. En cas d’interrogations, il est conseillé de prendre attache avec un Avocat spécialiste des questions relatives au droit des données personnelles. Le Règlement européen 2016 / 679 du 27 avril 2016 sur la protection des données à caractère personnel est entré en vigueur le 4 mai 2016. Toutefois, afin de laisser le temps aux acteurs économiques de s’y conformer, son application a été différée au 25 mai 2018. Il est par conséquent, si tel n’est pas déjà le cas, grand temps de s’interroger quant aux implications concrètes qui en découlent. Le présent article a ainsi vocation à vous fournir quelques clés
de compréhension concernant les grands principes réaffirmés ou créés par ces nouvelles dispositions mieux connues sous son acronyme : RGPD.

Pourquoi ce règlement ?
Ces nouvelles dispositions créent un cadre européen unifié en matière de protection des données des personnes jusqu’alors régie par la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 et la directive n°95/46/ CE adoptée en 1995 et transposée en droit français par la loi 2004-801 du 6 août 2004. Ces textes ont instauré des principes relatifs à la manière de collecter et de traiter les données personnelles des personnes physiques : consentement de la personne ; finalité préalable à la collecte; sécurisation des données ; encadrement des transferts etc. Adoptés à la fin des années 70 et 90, ces textes ne pouvaient prévoir l’explosion de l’informatique personnelle et d’internet, les réseaux sociaux, les objets connectés, le cloudcomputing, etc. qui font apparaître les limites de ces dispositifs et rendent nécessaire une mise à jour. Par ailleurs, la transposition de la directive dans les différents Etats membres de l’UE avait abouti à des divergences dans les législations nationales, appelant à une harmonisation. En conséquence, la rédaction d’un projet de règlement ne nécessitant pas de transposition et permettant ainsi d’assurer une meilleure harmonisation a été initié en 2012 pour remplacer la directive. Il a été adopté le 27 avril 2016.

Que prévoit le règlement ? Comment s’y conformer ?
Le Règlement vient réaffirmer ou créer des obligations qui s’imposent aux responsables de traitement (I) qui doivent s’assurer de leur respect au travers de la mise en place de diverses mesures techniques et organisationnelles désignées sous le terme d’ « accountability » (II). Enfin, une des nouveautés du règlement tient notamment au rôle accru joué par l’autorité de contrôle et à l’importance des sanctions en cas de non-respect de ses dispositions
par le responsable de traitement (III).

I. LES OBLIGATIONS INCOMBANT AUX RESPONSABLES DE TRAITEMENT

Le règlement impose au responsable de traitement de respecter des obligations relativement :
- Aux traitements (A),
- Au respect des droits des personnes concernées (B).
A. Les obligations du règlement en matière de traitement
1. Les principes de base applicables
aux traitements de données à caractère personnel
L'article 5 du RGPD énumère les différents principes relatifs au traitement des données à caractère personnel.
En vertu de ce dernier, les données doivent être :
a – Traitées de manière licite (voir I.2 ci-dessous), loyale et transparente ;
b – Collectées pour une finalité déterminée, explicite et légitime et ne pas être réutilisées ultérieurement pour une finalité incompatible avec celle initialement prévue au moment de la collecte ;

Pour savoir si le traitement ultérieur envisagé est ou non compatible avec celui indiqué lors de la collecte initiale, il faut prendre en compte différents critères, tels que : l’existence d’un lien entre les finalités initiale et ultérieure (par exemple, un archivage ultérieur des données afin de satisfaire une obligation légale ou encore à des fins statistiques), la nature des données traitées, la relation entre la personne concernée et le responsable de traitement
(par exemple, l’existence d’un contrat), etc

Création de site E-commerce à Neuilly sur Seine

Le chiffre d'affaires du e-commerce français a encore bondi de 16% au deuxième trimestre. Tous les indicateurs, y compris celui du panier moyen sont en hausse. Pourquoi ?La croissance molle, voire la récession en France? Pas sur internet, en tout cas. Le e-commerce continue en effet d'afficher un dynamisme remarquable. Au deuxième trimestre, les ventes en ligne ont progressé de 16%, à 12,2 milliards d'euros, selon le bilan semestriel de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) rendu public mardi. Un chiffre qui consolide une progression de 14%, au premier trimestre après un bond de 19% sur l'ensemble de l'année 2012.

Toujours plus de clients et de vendeurs sur Internet

La hausse du chiffre d'affaires s'accompagne d'une hausse de 20% du nombre des transactions sur internet. Et le nombre de Français qui achète en ligne a augmenté de 3%. Internet est clairement identifié comme un moyen d'obtenir de faire des bonnes affaires, ce qui compte encore plus en temps de crise.

"Même si le rythme de progression est moins important depuis le début de l'année, le marché des ventes sur internet reste tiré par la croissance de l'offre et de la demande", souligne la Fevad.

De fait, le nombre de sites marchands, lui aussi, "maintient un niveau de croissance élevé" à +17%. En trois mois, ce sont ainsi 5.000 nouveaux sites marchands qui ont été créés. "Au total, on en dénombre aujourd'hui plus de 128.000", indique la Fevad qui pronostique un chiffre de 135.000 sites actifs pour la fin de l'année.
Hausse du panier moyen

Nouveauté de ce trimestre : le panier moyen remonte après 24 mois consécutifs de baisse. Lors du premier trimestre, il avait atteint un plus bas historique, à 85 euros. Il progresse à 87 euros sur le deuxième trimestre. Parallèlement, la fréquence d'achat en ligne et le montant dépensé par acheteur continuent de progresser. Au cours du trimestre, les cyber-acheteurs français ont réalisé 5,5 achats en ligne et dépensé en moyenne 476 euros (contre 453 euros lors du deuxième trimestre 2012).
Explosion des ventes sur mobile

Une tendance amorcée depuis un an se confirme : l'explosion (+120%) des ventes sur smartphones, tablettes et applications mobiles. C'est ainsi qu'en un an, la part des achats réalisés sur mobile a doublé. Percée dans l'alimentaire. En 2013, le chiffre d'affaires de l'internet mobile devrait représenter "environ six fois celui de l'année 2011", anticipe la Fevad.

"Les ventes sur mobiles connaissent aujourd'hui un démarrage deux fois plus rapide que celui qu'avaient connu les ventes sur ordinateur au début des années 2000", remarque-t-elle. Pour l'ensemble du marché, les ventes de high tech/electro-ménager et d'habillement continuent de fortement progresser (+7% et +13%). Les produits de grande consommation et de frais libre-service, longtemps sous-représentés en France, effectuent une montée en puissance.
Explosion du phénomène des "drive"

En outre, le nombre d'internautes qui achètent de l'alimentaire en ligne a ainsi grimpé de 3 points par rapport à 2012, porté notamment par l'explosion du phénomène de drive en grande distribution.

"Cette percée des ventes internet de produits de grande consommation contribue à hauteur de 2 points à la croissance globale du e-commerce au premier semestre 2013", note la fédération. Parmi les 40 sites leaders du marché e-commerce en France, les ventes progressent de 4% sur le deuxième trimestre "plus vite qu'au premier trimestre (+2%) sans toutefois retrouver le niveau de croissance de 2012", explique la Fevad.
Progression des market places

Par ailleurs, les places de marché (plateformes regroupant plusieurs espaces marchands de vendeurs indépendants, professionnels ou particuliers) tendent à occuper une place de plus en plus importante dans l'activité des sites leaders.

L'indice destiné à mesurer le volume de vente de ces "market places" progresse ainsi de 62% sur un an et les ventes de marchands extérieurs représentent désormais 15% du chiffre d'affaires total des sites proposant cette formule (contre 9% au deuxième trimestre 2012).

Création de site E-commerce à Paris

Création de site E-commerce à Paris

Notre agence est spécialisée dans les solutions open source Prestashop et Magento à Paris.

L'open source vous permet de ne pas être tributaire d'une solution propriétaire. Ainsi, votre site vous appartient et sera facile à prendre en main. Ces solutions évoluent régulièrement en fonction des progressions des technologies et des habitudes d'achat. Elles ne sont pas figées. Il existe de nombreux modules et applicatifs qui permettent d 'agrémenter le site et de l'adapter parfaitement à votre besoin. CkomParis vous accompagne dans les différentes phases de votre projet : Stratégie E-commerce Conseils et accompagnement dans l'identité graphique Choix de la solution (Magento ou Prestashop) associé à nos modules Formation à la console d'administration Gestion et animations des ventes Marketplace

Sarah hommet, Consultante Ecommerce Senior CkomParis 

e-commerce à Paris

Createur de site internet sous prestashop
Le PrestaShop Day est de retour ! Cette année, le PrestaShop Day fait peau neuve et investira les locaux de la Cité de la Mode et du Design à Paris le 15 juin prochain!

Conscients de l’importance des relations humaines dans des activités aussi digitalisées que les nôtres, nous ferons une fois de plus en sorte que cet événement convivial et à taille humaine réponde à tous les besoins des e-commerçants et des professionnels de l’e-commerce. De la TPE à la grande enseigne, PrestaShop vous invite tous à venir faire l’expérience du WeCommerce dans un esprit de startup !

E-commerçants et retailers, agences web et agences marketing, développeurs et designers, entrepreneurs et influenceurs, de l’accompagnement web au quotidien au besoin d’anticiper une croissance exponentielle à court terme, nous entendons bien répondre à vos attentes ! Nous vous invitons donc à visiter le site internet du PrestaShop Day et de profiter des billets Early Bird à 5€proposés en ce moment par notre partenaire et sponsor de l’événement Amazon Pay.

Au plaisir de vous voir et revoir le 15 juin prochain au PrestaShop Day Paris!